La Cie Entre-Deux Imprimer

La compagnie Entre-Deux est une compagnie semi-professionnelle qui réunit en atelier plusieurs générations du CDEC.

 

  • Roucou (2009)

 

Création présentée aux 1ères Rencontres d’art et d’histoire – « Mémoire et présence amérindiennes », organisées par la commune de Trois-Rivières.

 

 

 

 

  • Tòl Épi Kò (2009)

Création chorégraphique présentée au festival de Gwo-ka de Sainte-Anne.

 

Cette pièce a également été présentée au festival Danses et Continent(s) Noir(s) de James Carlès à Toulouse dans le cadre des rencontres des écoles de danse.

 

 

La tòl, matière noble et protectrice qui construit et tisse le paysage caribéen…

Elle se meut et joue de toutes les formes….

Elle sait nous chanter son air musical, quand les gouttes de pluie lui tombent dessus...

On l’habite, on la danse, on la transporte comme les cases d’antan…

« Tòl épi kò », partie d’une fusion entre le corps et la matière, entre le mouvement des membres et l’ondulation du métal, foisonnement des gestes, des postures…

La tòl, attitude de protection, de solidité et de sécurité, où les pulsions créatrices conservent la souplesse et la plasticité du métal. Alors se dessine la matière angulaire des corps qui ouvre un espace de liberté et d’expression dans la vigueur de l’univers symbolique de la Techni’ka.


 

  • « L’Espri Kaskòd » de Dominik Coco (2007)

 

Création chorégraphique présentée à l’Artchipel – Scène Nationale de la Guadeloupe dans le cadre du spectacle musical de Dominik Coco.

 

 

 

 

  • Survivance (2007)

 

Création présentée à l’usine Darboussier à Pointe-à-Pitre dans le cadre de l’action menée par la Maison d’architecture de Guadeloupe au sujet des espaces délaissés, espaces intermédiaires.

 

« Darboussier » nous plonge dans un état abandonnique, l’impuissance nous emmure dans cette robustesse supposée…Puis soudain, Darboussier nous intime l’ordre d’entendre, de voir, de sentir que la vie est là, laissant place à l’imaginaire, à la créativité, au ciselage ininterrompu de l’art.