Les artistes de la Cie Trilogie Imprimer

La Chorégraphe

Lénablou

Dès 1989, lénablou endosse le manteau de créateur, à travers l’œuvre chorégraphique nommée « Noitulover 200 », commandée par l’association Vendredi Pichon (Guadeloupe). Plus de 40 danseurs ont investi pour l’occasion le Fort Delgrès de Basse-Terre. Forte de cette expérience, elle travaille en solo avec plusieurs formations musicales (Van Lévé, Poukoutan, Gwa-ka Sonné) et poursuit ses expériences de danseuse-interprète et de chorégraphe. Elle est invitée par le Dance National Afrique à Barbade, mais également pour le théâtre et la composition musicale. Elle crée de nombreuses pièces autant  pour son école de danse que pour sa compagnie et continue d’élargir son espace de création en acceptant de créer pour le Rudra Béjart Ballet au théâtre Métropole en Suisse (2003) ou encore le spectacle musical de Dominik Coco à l’Artchipel – Scène Nationale de la Guadeloupe (2007).

 

Les danseurs

De nombreux danseurs ont collaboré et évolué au sein de la Cie Trilogie au gré des rencontres et créations.

De Shantala Shivalingappa (Inde) à Darius Grandisson (Guadeloupe), Fabienne Marajo (Martinique), Dayron Napoles (Cuba) ou encore Pascale Désirée (Guadeloupe), Vittorio Bertolli (Italie), Vitolio Jeune (Haïti)…toutes ces rencontres ont été  une véritable richesse pour la Cie Trilogie.

Plus récemment, Cécilia Daninthe et Stella Moutou (anciennes élèves de Lénablou) ont eu l'occasion d'interpréter la pièce "Chimen Trasé" au Théâtre Robert Loyson de la ville du Moule (Guadeloupe).

 

La musique et les musiciens

Les musiciens


Allan Blou

Allan Blou est un percussionniste qui a fait ses débuts dans le groupe folklorique Karukera. Très rapidement, il accompagne les cours de danse contemporaine de Manuelle Robert, ainsi que les stages et les cours de Gwo-ka (danse traditionnelle  de la Guadeloupe) organisés par Jacqueline Cachemire-Thôle (fondatrice de l’Akadémiduka) tant en Guadeloupe qu’en France. Il travaille parallèlement avec la formation théâtrale Malaka. Ayant vécu quelques années en Guyane, il est membre fondateur du groupe de jazz Quatre Têtes et participe à la réalisation de l’album « Savannah ». Musicien des classes de Techni’ka au sein du CDEC, Allan Blou est l’un des pionniers de la Cie Trilogie. En 2006, il fonde avec d’autres musiciens la formation musicale Kinté’Sens.

 

Félix Flauzin

Félix Flauzin a fait ses premiers pas avec le Gwo-ka, musique traditionnelle de la Guadeloupe, avec l’association  Kasangwa. Il rejoint ensuite l’Akadémiduka, dirigée par Jacqueline Cachemire-Thôle. Fort de ses expériences, il crée sa propre structure : l’atelier Pablo dont le dessein est de réaliser une étude scientifique relative à la fabrication du tambour-ka traditionnel, tout en cherchant à inventer des petites percussions à partir de matériels de récupération. En 1993, il intègre le Big-Band Ka et le Koncept-Kaban’n, dont l’objectif est de maintenir les codes séculaires de la musique Gwo-ka. En 1994, il rejoint la Cie Trilogie et devient le percussionniste permanent des classes de Techni’ka.

 

 

La musique

 

Les musiciens de la Cie Trilogie - Allan Blou & Félix Flauzin - ont participé aux créations musicales de la compagnie pour toutes les percussions et petites percussions.  La pièce Grenn Sèl leur a permis, d’explorer de nouveaux territoires sonores en  ayant comme fil conducteur la Techni’ka. Les violonistes Alain Gravier (compositeur pour la partie violon) et Bruno Jofa ont également participé à la pièce.

 

Daniel Trépy qui se définit comme un musicien - sculpteur de son, collabore depuis 20 ans avec la chorégraphe Lénablou : Bab'Sal (1992), Funambule (1995), Poussières d’Eau (2004), Fenêtre Sur…Mon bigidi et moi (2009).

Daniel Trépy est influencé par son environnement géographique et culturel : la Caraïbe. Sa musique est un métissage de couleurs.

 

Ecouter les compositions